Sections
Newsletter
Email:
Poll: Like Our New Look?
Do you like our new Vivvo look & feel?
Home | Conseils santé | hernie discale : les conseils et les remèdes possibles

hernie discale : les conseils et les remèdes possibles

Font size: Decrease font Enlarge font
image

Une hernie discale peut survenir si les pressions qui agissent sur le disque intervertébral sont trop élevées ou si le dos est sollicité constamment par des mouvements répétitifs. Le disque s'affaiblit, se rompt et une partie du noyau gélatineux fait irruption. Si une fuite volumineuse s'opère vers l'extérieur, les conséquences sont peu importantes et aucune douleur n'est ressentie. Cependant, si cette fuite se fait vers l'intérieur, le disque peut venir comprimer une racine nerveuse. La douleur se fait alors sentir sur le trajet du nerf atteint.

Le terme hernie est utilisé pour décrire une multitude d’affections caractérisées par la saillie d’un organe ou d’une partie d’organe (hernie à l’aine, hernie ombilicale, etc.); ici, il est question de la saillie d’un disque intervertébral. Entre chacune des 24 vertèbres de la colonne vertébrale se trouve un disque intervertébral qui assure le rôle d'amortisseur de chocs et donne sa souplesse à la colonne. Il est formé en périphérie d'une structure fibreuse et solide qui contient un noyau gélatineux. Dans son état normal, le disque ne déborde ni vers l'avant, ni vers l'arrière, ni vers les côtés.

Bien que la hernie discale puisse toucher n’importe quelle région de la colonne vertébrale, près de 95 % des hernies surviennent dans le bas du dos. La hernie peut alors provoquer des douleurs au bas du dos (une lombalgie) accompagnées ou pas de douleurs le long de la jambe (une sciatique). Il est difficile d’évaluer la prévalence de la hernie puisque certaines passent inaperçues. Les données actuelles permettent de croire qu’une personne sur cinquante en est affectée un jour ou l’autre.

Causes

  • La dégénérescence discale avec l’âge. Les personnes âgées de 35 ans à 55 ans sont le plus à risque de hernie discale, et cela est probablement attribuable au fait qu’elles sont encore actives physiquement, mais que leur condition physique se détériore peu à peu. Avec le temps, le noyau gélatineux contenu à l’intérieur du disque s’assèche et la colonne vertébrale perd de sa tonicité et de son élasticité.
  • Une action brusque dans une mauvaise posture, comme soulever une lourde charge en position de torsion du tronc.
  • Le surplus de poids et la grossesse, qui augmentent les tensions sur la colonne vertébrale.
  • Une prédisposition génétique : plusieurs membres d’une famille sont parfois atteints. Les personnes prédisposées ont tendance à souffrir d’une hernie plus précocement (parfois avant d’avoir atteint 21 ans).

Évolution de la hernie

 

Généralement, les hernies guérissent après six semaines de soins et de précautions. Néanmoins, si la hernie est associée à une paralysie des membres ou à des problèmes intestinaux ou urinaires, celle-ci nécessite une intervention médicale urgente.

 

Symptômes

Grâce aux tests d’imagerie médicale, on sait maintenant que deux personnes qui ont un problème de hernie identique n’auront pas nécessairement les mêmes symptômes. Chez certaines personnes, la hernie passe inaperçue, tandis que chez d’autres elle est terriblement douloureuse.

  • Lorsque la hernie est située dans la région lombaire, elle peut causer des douleurs lombaires (lombalgie), accompagnées ou pas d’une douleur dans la jambe le long du nerf sciatique (névralgie sciatique).
  • Une hernie discale au cou peut entraîner une raideur et des douleurs au cou, aux épaules, à la poitrine ou aux bras. Lorsque la racine d'un nerf est comprimée, il peut y avoir une névralgie dans le bras et l'avant-bras s'accompagnant de fourmillements, d'engourdissements ou de faiblesse à la main. Attention : lorsque la douleur se situe à la poitrine et au bras, elle peut être confondue avec une douleur cardiaque.
  • Lorsque la hernie discale est située à la hauteur du thorax, les symptômes de la hernie sont plus confus, allant de douleurs dans le haut ou le bas du dos, l’abdomen ou les jambes. Parfois, la personne ressent une faiblesse dans les jambes.
  • De manière générale, la douleur a tendance à s’exacerber dès qu’on sollicite les muscles du dos : lorsqu’on se penche vers l'avant, qu’on éternue ou qu’on déploie un effort. La douleur s’accentue également en position assise prolongée, en position debout ou couché sur le ventre.

Personnes à risque

  • Les personnes qui pratiquent des métiers ou des sports exigeants physiquement. Les hommes sont plus nombreux à souffrir d’une hernie discale que les femmes.
  • Les personnes âgées de 35 ans à 55 ans.
  • Les femmes enceintes.
  • Les personnes dont un proche parent souffre de hernie.

Facteurs de risque

  • Le manque d’entraînement physique.
  • L’embonpoint.
  • Les mauvaises postures.
  • Le stress prolongé.
  • Les maux de dos chroniques.
  • Le port de chaussures à talons hauts.

Prévention

Un mode de vie sain

  • Faire régulièrement de l’exercice et s’échauffer avant d’entreprendre une activité physique. C’est le meilleur moyen de conserver la force et la souplesse du dos. Porter une attention particulière à la musculature de l’abdomen et du dos, qui soutient la colonne vertébrale.
  • Maintenir un poids santé ou perdre du poids si l’on fait de l’embonpoint.
  • Se réserver des moments de détente.

Une bonne posture

  • Rester conscient de sa posture en tout temps. Le dos est bien droit, le regard droit, les épaules vers l’arrière.
  • Pour soulever un objet lourd, ne pas incliner le torse vers l'avant et éviter les mouvements de torsion. S’accroupir en fléchissant les genoux tout en maintenant le dos bien droit, et se relever en tenant l'objet près du corps.
  • Pour pelleter la neige, garder le dos le plus droit possible. Pour ce faire, placer la main près de la plaque de métal, plier les genoux pour ramasser la neige, se servir du genou comme levier lorsque la charge est lourde et éviter les mouvements de torsion du dos lorsqu’on rejette la pelletée de neige.

Au travail

  • Si l'on doit rester longtemps en position debout, se servir d'un tabouret bas sur lequel on posera les pieds à tour de rôle, en alternant toutes les cinq à dix minutes.
  • Si l'on doit rester assis durant de longues heures au bureau ou au volant d'un véhicule, s’accorder des périodes de repos pour se dégourdir et s’étirer.
  • Utiliser des chaises à dossier droit qui soutiennent le bas du dos.
  • Ajuster la hauteur de la chaise ou poser les pieds sur un petit tabouret de telle sorte que les genoux soient un peu plus haut que les hanches.
  • Utiliser une chaise pivotante afin de minimiser les mouvements de torsion.

Pensez-y

  • Privilégier les sacs à dos aux sacs à main, et utiliser les deux épaules pour porter le sac à dos.
  • Pousser les objets lourds plutôt que de les tirer.
  • Éviter de porter des chaussures à talons hauts (plus de 5 cm). Porter plutôt des chaussures bien ajustées, qui offrent un bon support.

Traitements médicaux

Le traitement comporte principalement une mise au repos, la renonciation aux comportements à risque pour le dos et la prise de médicaments pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Dans la majorité des cas, ces mesures sont suffisantes pour réduire les symptômes et guérir la hernie. Les traitements chirurgicaux ne sont nécessaires que si la douleur persiste après plusieurs semaines ou si les symptômes s’aggravent.

Reposer le dos

Le repos au lit peut être prescrit pour un jour ou deux maximum en phase de douleur aiguë. Il est cependant préférable de ne pas prolonger ce repos au-delà d’un ou deux jours et de reprendre ses activités dès que possible. L’inaction et l’immobilité favorisent l’atrophie et l’affaiblissement des muscles du dos et peuvent compromettre la mobilité normale des articulations de la colonne lombaire.

Les positions qui reposent le mieux la colonne lombaire sont les suivantes :

  • couché sur le côté, genoux repliés, un oreiller sous la tête et un autre entre les genoux (les femmes enceintes peuvent ajouter un oreiller sous leur ventre);
  • couché sur le dos, sans oreiller sous la tête, avec un ou plusieurs oreillers sous les genoux et une serviette roulée ou un petit coussin dans le creux du bas du dos.

Médicaments

Pour maîtriser la douleur temporairement et sur une courte période, on prend généralement des analgésiques (acide acétylsalicylique : Aspirine®, par exemple), des anti-inflammatoires (ibuprofène : Advil®, Motrin®, par exemple) ou des relaxants musculaires (Robaxacet®). Si la douleur est intense et tenace, le médecin pourra prescrire des antidouleurs plus efficaces. Des applications de glace à la colonne, près de la hernie, aident aussi à diminuer l’inflammation.
N.B.
Il est important que les femmes enceintes consultent leur médecin avant de prendre l’un ou l’autre de ces médicaments.

Médicaments par injection. Pour venir à bout des douleurs persistantes, des injections épidurales de corticostéroïdes ou d’analgésiques sont parfois prescrites. L’injection d’enzymes (la chymopapaïne) peut aussi être pratiquée. Les enzymes dégradent la portion du disque qui fait saillie et qui comprime le nerf.

Réadaptation

Une fois les symptômes atténués, le médecin pourra prescrire des séances de réadaptation afin d’accélérer la guérison complète. Il s’agit essentiellement d’exercices qui permettent d’améliorer la posture, de renforcer la musculature du dos et de l’abdomen et d’assouplir le corps.

Chirurgie

La chirurgie permet d’éliminer la pression qu’exerce le disque intervertébral sur les racines nerveuses. Différentes techniques sont utilisées. La discectomie consiste à faire l’ablation complète ou en partie du disque intervertébral. Cette opération se pratique à travers une petite incision cutanée. Parfois, le chirurgien pratique en parallèle une laminectomie, c’est-à-dire une résection complète ou partielle d'une partie de la vertèbre. Les traitements chirurgicaux sont utilisés en dernier recours puisqu’ils comportent des risques (contracter une infection, subir une lésion à un nerf ou créer un stress sur d’autres vertèbres).

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Tags
No tags for this article
Rate this article
0
Powered by Vivvo CMS v4.0